4 février

4 février

Du Mont Cook à Oamaru.

On repart vers la côte Pacifique de bon matin. Le temps se gâte, les montagnes sont dans les nuages, on est contents d’avoir pu en profiter la veille. Petite pause sur la route pour voir un site de cheminées des fées, les Clay Cliff, puis on repart vers Oamaru. C’est une ancienne ville industrielle qui joue sur ses vieilles machines et ses entrepôts pour créer un style particulier avec un côté steampunk… plutôt original ! On découvre par exemple une aire de jeux pour petits et grand, avec une tyrolienne, une roue à hamster et un toboggan géants. Mais le but de notre passage ici, c’était de guetter les petits manchots. Il y a deux colonies à proximité, celle des manchots bleus et celle des manchots à œil jaune : on décide d’aller à la deuxième, gratuite et accessible librement. Les manchots sont sensés rentrer de leur pêche quotidienne entre 15h et le coucher du soleil, soit 21h environ. Pour ne rien manquer du spectacle, on s’installe -sous la pluie- à 17h30 sur la plateforme d’observation. La plage est occupée par quelques otaries à fourrure qui font les larves et rien ne bouge. Vers 19h, un premier manchot sort de l’eau et se dandine tranquillement jusqu’aux buissons où son nid est caché. Le reste de la soirée est plutôt calme, à l’exception d’une otarie qui sort de l’eau. Mais notre longue attente est récompensée par un sublimissime coucher de soleil !